samedi 27 février 2021

Séminaire Culture et communication-Comité d'histoire du Ministère de la Culture 11 mars 2021

 Les Gauches et l’audiovisuel dans les années 1980

11 Mars 2021 – 16h à 19h 

Laurent Martin, professeur d’histoire à l’université de Paris 3 Sorbonne-Nouvelle Les socialistes et l’audiovisuel dans les années 1980

Olivier Roger, chargé de mission, France Télévisions Le clivage droite/gauche face à la privatisation de l’audiovisuel

Noé  Wagener, professeur de droit public, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne L’invention du droit à la communication

Laurent Fleury, professeur de sociologie à l’Université Paris-Diderot Jack Ralite et l’audiovisuel  

Avec la participation de l’INA 

Vous pouvez proposer à des collègues ou des étudiants  de participer en s’inscrivant  au plus tard avant le 10 mars, par message à comitehistoire@culture.gouv.fr. Un lien leur sera communiqué suite à leur inscription.

Pour rappel, vous pouvez retrouver le programme complet du séminaire sur le carnet de recherche du Comité d’histoire « Politiques de la culture » : https://chmcc.hypotheses.org/9286

Enfin certaines séances du séminaire ont pu être retranscrites partiellement ou en totalité : https://chmcc.hypotheses.org/11051

jeudi 18 février 2021

SÉMINAIRE DE RECHERCHES CROISÉES II CNRS / MINISTÈRE DE LA CULTURE 16 mars 2021

Ce séminaire aura lieu à distance Suivez-le sur https://premc.org/cultures-populaires 

Inscription gratuite mais obligatoire auprès de : Marie-Marthe.MARGUERITE@cnrs-dir.fr           

samedi 24 octobre 2020

Publication du premier numéro de la Revue d'histoire culturelle (XVIIIe-XXIe siècles)

 https://revues.mshparisnord.fr/rhc/?lang=fr






Séminaire de la Transversalité Images-sons-mémoires : programme 2020-2021 à Lyon et Grenoble

 Cultures sensibles, visuelles et sonores

Responsables Laurent Baridon, Evelyne Cohen-Isabelle Gaillard-Anne-Marie Granet-Abisset

Le séminaire de la transversalité́ Images-sons-mémoires s’intéresse à l’histoire et aux modes de construction des mémoires visuelles et sonores. Il prend en compte l’analyse des supports écrits, sonores et imagés de la mémoire. Il analyse les formes de narration, les modes de représentations et les formes de sensibilités qui l’expriment. Il étudie les usages qui en sont faits. 

Les séances abordent des objets qui participent d’une histoire visuelle, sonore et audiovisuelle du contemporain. Un des objets du séminaire est de croiser les approches des historiens de l’art avec celles de l’histoire sociale et culturelle. 

Le programme de l’année 2020-2021 s’intéresse à l’histoire et à la production des cultures visuelles, sonores et sensibles.

 Les séances se déroulent sauf exception les lundis de 14 à 17 heures à Grenoble (MSH-Alpes, 1221 Avenue Centrale, 38400 Gières) et à Lyon (MSH Lyon-Saint-Etienne, 14 avenue Berthelot, 69007, Lyon).


12 octobre : Grenoble, salle Genovese

Cinéma et mémoire

Séance avec Pierre Goetschel et Laurent Douzou

Présentation et débat sur le film La dernière d’entre elles réalisé par Pierre Goetschel (2019)


2 novembre : Lyon, salle André Frossard, ISH 

Se déroulera en visio-conférence

Arts et télévision

Éric Thouvenel (Études cinématographiques, Université Rennes 2) 

Autour du livre Les Arts et la télévision. Discours et pratiques, dirigé par Priska Morrissey et Éric Thouvenel (PUR, 2019).

Émilie Blanc (Ater en histoire de l’art, Université Lyon 2)

La série Peintres de notre temps : l'écriture en direct d'une contre-histoire de l'art ?


14 décembre : Grenoble (salle à préciser)

Culture des apparences

Anne-Marie Granet (UGA/LARHRA)

« Cosmethics » : les cosméthiques, un objet sensible et économique pour un programme de recherche interdisciplinaire sur l’histoire de la jeunesse et de la vieillesse entre santé et beauté. 

Florence Charpigny (LARHRA)

Les vidéos beauté sur YouTube comme performances : formats, normes, singularité


11 janvier : Lyon, salle André Frossard, ISH

Histoire et nouvelles approches : des jeux vidéo aux méthodes agiles 

Sabrina Dubbeld (docteure en Histoire de l’art)

Aborder les games studies par l'histoire de l'art : le cas de la sculpture dans les jeux vidéo 

Lucie Alexis (Institut français de presse, Université Paris 2-Panthéon Assas)  

Favoriser la coopération dans un cadre pédagogique avec le "design thinking" »


8 février : Grenoble (salle à préciser)

Les séries sous le regard 

Thalia Brero et Sébastien Farré (Maison de l’Histoire, Université de Genève).

  Les séries TV décryptées par les historiens


Jérôme David (Laboratoire Carism, Université Panthéon-Assas)

Approche socio-économique des séries 


8 mars : Lyon, salle André Frossard, ISH

Enjeux de mémoire 

Céline Guyon (archiviste ENSSIB Lyon) 

Archivage électronique, mémoires et enjeux 

Stéphanie Louis (École nationale des Chartes) 

La patrimonialisation du cinéma : l’exemple lyonnais


26 avril : Grenoble, salle à préciser

Dessin de presse et culture numérique

Sylvain Platevoet (Cartooning for Peace, Chargé du développement international)

La diffusion du dessin de presse sur internet et les réseaux sociaux (titre à préciser)

Dominic Hardy (UQÀM)

Le dessin de presse et sa conservation à l’âge du numérique




dimanche 29 mars 2020

Appel à contributions pour le 2e numéro de la Revue d'histoire culturelle XVIIIe-XXIe siècles (ADHC)

Appel à communications-
Histoire culturelle des relations entre Juifs et Arabes en Palestine / Israël

La Revue d’histoire culturelle (XVIIIe – XXIe siècles) est heureuse de lancer un appel à communication en vue d’un dossier consacré à l’histoire culturelle des relations entre Juifs et Arabes en Palestine / Israël, de la fin du 19e siècle au début du 21e siècle. Les responsables de ce dossier à paraître dans le numéro 2 de la revue sont Avner Ben-Amos (Professeur à l’Université de Tel-Aviv) et Vincent Lemire (Directeur du CRFJ, Centre de recherche français à Jérusalem, CNRS). La revue publie des articles en français et en anglais.
Longtemps, l’approche dominante concernant l’histoire des relations entre Juifs et Arabes en Palestine / Israël a privilégié les outils de l’histoire politique, diplomatique et militaire. Cette approche mettait particulièrement en valeur les relations de pouvoir entre les deux mouvements nationaux – sioniste et palestinien – et les analysait de façon surplombante, en examinant les profils de leurs leaders politiques, diplomatiques et militaires, et en s’attardant sur les moments de confrontation violente. Les historiens qui adoptaient cette perspective considéraient que les deux communautés nationales étaient monolithiques et que les frontières entre elles étaient parfaitement étanches.
Depuis quelques années, on assiste à l’émergence d’une nouvelle tendance, qui consiste à étudier “par en bas” les relations entre Juifs et Arabes en Palestine / Israël, en observant particulièrement les manifestations de la culture populaire et les pratiques de la vie quotidienne. Cette nouvelle piste de recherche met également l’accent sur les fractures internes à chacune des communautés nationales et sur les occasions de coopération qui peuvent ponctuellement relier les membres de chacune de ces deux communautés, en particulier sur des enjeux de genre, de classe ou de langues. Ce numéro spécial de la Revue d’histoire culturelle est destiné à nourrir ce renouvellement historiographique. Les contributeurs devront cependant garder à l'esprit que le domaine culturel est constamment imprégné de relations de pouvoir, même si ces relations ne sont pas nécessairement un simple reflet du champ politique.
Nous invitons donc les contributeurs à soumettre des propositions d’articles qui examinent l’histoire des relations culturelles entre Juifs et Arabes en Palestine / Israël à travers des situations concrètes, des productions matérielles et des objets culturels bien spécifiques, tels que les loisirs, l'éducation, le patrimoine (y compris l'archéologie et les monuments historiques), la langue, la littérature (y compris l'édition et la traduction), le théâtre, la publicité, la gastronomie, le sport, en tenant compte des interactions complexes entre domination, appropriation, coopération et hybridation.

Échéancier :
- Soumission d’un résumé (200-250 mot) et d’une notice bio-bibliographique avant le 1er mai 2020.
- Notification aux auteurs sélectionnées : 15 mai 2020.
- Soumission des articles complets (6000-9000 mots) : 30 septembre 2020.
- Soumission finale : 15 janvier 2021
- Publications : mars 2021
Les résumés doivent être envoyés à revuedeladhc@gmail.com
La Revue d'histoire culturelle (XVIIIe-XXIe siècles) est la revue de l’Association pour le Développement de l'Histoire Culturelle.
Site de la revue : http://www.adhc.asso.fr/-Revue-de-l-ADHC-.html

mardi 14 janvier 2020

Séminaire de l'Atelier Images-Sons-Mémoires à Lyon le 20 janvier 2020

Le séminaire Cultures sonores et cultures sensibles de l’Atelier Images-Sons-Mémoires reprend ses travaux
Lundi 20 janvier  de 14 à 17 heures aura lieu la séance (initialement programmée en décembre et annulée en raison des grèves)
Lieu  salle André Frossard, MSH Lyon, 14 avenue Berthelot, Lyon
Intervenant-e-s

Laurence Guignard,  Université, CRULH (Centre de recherche lorrain d’histoire) et ANR AmateurS. Amateurs en sciences (1850-1950): une histoire par en bas.

 Visualiser la lune : entre science professionnelle et productions amateures (1610-1900)

Laurent Baridon (Lyon 2-Larhra) , La montagne des architectes : alpinisme amateur et imaginaire géologique (1874-1919)

Vous y êtes cordialement invité-e-s
Laurent Baridon-Evelyne Cohen-Anne-Marie Granet

dimanche 15 septembre 2019

Séminaire Culture et Communication-La Culture à la télévision

 « Culture et Communication - La culture à la télévision »
Séminaire 2019-2020

En 2019-2020, le séminaire poursuivra ses recherches sur les relations entre médias, culture et communication en France et dans le monde. On présentera des médias étrangers afin de mieux cerner les spécificités et les référents culturels : la télévision britannique souvent présentée comme le modèle des télévisions ; la radio-télévision israélienne des années 1960 à nos jours.

On s’intéressera au développement des circulations internationales de modèles et de programmes audiovisuels, aux transferts culturels et économiques. On poursuivra les investigations sur les politiques audiovisuelles, les débats qu’elles ont suscités ainsi que leur mise en œuvre. On se penchera sur le rôle et l’action dans le domaine audiovisuel de grands acteurs des politiques culturelles comme Jack Ralite, ancien ministre, sénateur, maire d’Aubervilliers.

Ce séminaire initié par le Comité d’histoire du Ministère de la Culture depuis 2016 est placé sous la direction scientifique d’Évelyne Cohen, professeure des universités, Enssib/LARHRA (UMR CNRS 5190) et réalisé en partenariat avec l’Institut National de l’Audiovisuel (INA). Il est ouvert à un public double : les spécialistes, chercheurs en sciences de l’information et de la communication ou en histoire et sociologie de la culture et leurs étudiants ; mais aussi le cercle plus large des professionnels intervenant dans le domaine des médias, des politiques et de la médiation culturelle.

Programme
La BBC et le "modèle britannique"
03 octobre 2019

Catherine Smajda, chargée de mission auprès du ministre de la Culture et ancienne responsable de la stratégie à la BBC

La radio et la télévision en Israël du procès Eichmann à nos jours
14 novembre 2019

Annette Wieviorka, historienne, Directrice de recherche émérite au CNRS
« La médiatisation du procès Eichmann. »
Avner Ben-Amos, historien, professeur d'histoire de l'éducation à l'université de Tel-Aviv
« Télévision et mémoire nationale en Israël: L’émission “Une Telle Vie”, 1972-2001. »


« Penser les enjeux culturels de l’internationalisation de la télévision : des années 1960 à aujourd’hui »
16 janvier 2020

Tristan Mattelart, professeur en sciences de l’information et de la communication, Université Paris 2 Panthéon-Assas

Bernard Faivre d'Arcier, ancien directeur du festival d’Avignon, membre du Comité d’histoire
« La chaîne culturelle Arte et ses programmes. »

Jack Ralite et l’audiovisuel
27 février 2020

Évelyne Cohen, professeure des universités, Enssib/LARHRA (UMR CNRS 5190)

Claudine Joseph, secrétaire générale des États Généraux de la culture

Serge Regourd, Université Toulouse-I-Capitole, président de la Commission Culture et audiovisuel du Conseil régional d’Occitanie

Jack Ralite, l’audiovisuel et les États Généraux de la Culture
19 mars 2020

Laurent Fleury, professeur de sociologie à l’Université Paris Diderot
« Les États Généraux de la Culture : Jack Ralite et l'esprit de résistance. »
Yves Jeuland, cinéaste
« Présentation du film "Jack Ralite, Rouge tendre" (2018). »

La Chronologie des médias
23 avril 2020

François Hurard, Inspecteur général des affaires culturelles, ancien directeur du cinéma (CNC)

Marie-Christine Leclerc-Senova, ancienne directrice des affaires juridiques et internationales de la Scam

Avec Hubert Tilliet, Direction des Affaires Juridiques et des Contrats Audiovisuels SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatique) :
« Les évolutions du droit d’auteur à l’heure des services en ligne. »
Cette intervention traitera des mutations consécutives à l’apparition de Youtube, Netflix, Amazon, etc.
 
ation[plan]

Inscription obligatoire (libre et gratuite dans la limite des places disponibles) en remplissant le formulaire
Informations :
comitehistoire@culture.gouv.fr